Vendredi 23 septembre, 2011

David Gouny [itw]

compo-collages


This interview is only available in French

Nous sommes heureux de vous présenter David Gouny que nous avons connu grâce à Mimi The Clown, et dont nous avons tout de suite beaucoup apprécié le travail.

Portrait de David GounyStreetLove L’ARTISTE

David Gouny, ou encore David Von Gouny, dvg, pope of fat, botero trash, dirty gouny, gouny stardust… sont autant de noms d’artiste qu’il utilise !
David vit dans le “Fat virus quarantine area”

Fat Virus contaminated area

© David Gouny - Fat Virus contaminated area

Pour mieux comprendre de quoi il parle, voici tout de suite les images de son projet :

Gouny Stardust abattu au sol par un oeuf au plat contaminé par le Fat Virus

© Gouny Stardust abattu au sol par un oeuf au plat contaminé par le Fat Virus

© David Gouny - Une boite aux lettres contaminée par le Fat Virus

© David Gouny - Une boite aux lettres contaminée par le Fat Virus

Comme anecdote de sa signature, il nous raconte qu’il avait choisi Bansky, mais c’était pris, que Picasso lui a piqué aussi son pseudo, et sans parler de Velasquez !

Comment David Gouny a débuté ses projets artistiques ?
“En voyant Warhol et son hamburger de chez Burger King !”

Il a déjà exposé un peu partout avec un peu tout le monde, notamment chez la regrettée Anne Vignial, le défunt Studio 55…

Pour promouvoir son travail, il utilise son compte sur FlickR et son site Internet : www.davidgouny.free.fr

StreetLove L’ART

David Gouny travail en customisant le gras, les pieds creux…
Sa principale source d’inspiration lui vient de Big Beautiful Woman (BBW).

Comment as-tu démarré le projet “Fat Virus” ?
Le Fat Virus est une esthétique du bourrelet. J’ai commencé par des moulages en latex de femmes sur-pondérées et à peu près au même moment je pochais sur les trottoirs en rose – fat people are not ugly -
Je suis vite passé à la peinture sur papier collée sur les murs, puis j’ai eu une courte période pochoir pour des raisons pratiques et je suis finalement revenu à la peinture acrylique. J’ai même collé des peintures à l’huile.
Aujourd’hui, je suis plus dans l’installation et la performance…

© David Gouny : Wonder Woman kitsch & Dodge Charger 1971

© David Gouny : Wonder Woman kitsch & Dodge Charger 1971

La première pièce de David Gouny posée dans la rue était en 2006, il s’en souvient très bien, il s’agissait d’un moulage en latex. “Un bas relief de femme sur-pondérée. Il faisait plutôt beau, une fille est passée et vous connaissez la suite…

Son travail est XXL ! Bien sûr !
Et on les compte par centaines… Surtout à Londres et Paris.

Une idée du prochain projet ?
J’ai acheté une boite de craie

Et sinon ?
Par où on sort ?”

StreetLove LA TECHNIQUE

Quel est ton support préféré ?
C’est l’occasion fait le larron

Quels sont les outils / matériaux que tu utilises ?
Machine à coudre et vinyle, corde, fil du rasoir”

Combien de temps te faut-il pour créer une œuvre ?
C’est variable de 5 min à 2/3 mois suivant la technique et la taille de la réalisation

Une astuce à nous confier ?
Mélanger toujours la colle avec de l’eau

StreetLove LE FUN

Qu’as-tu toujours avec toi ?
J’évite de me promener nu

Quelle est ta couleur préférée ?
Les murs verts

En parlant de référence artistique, David Gouny n’est pas forcément fidèle… il sort de sa période Erwin Wurm, et là c’est plutôt Ivan Argote.
Par rapport à ses projets, il a déjà collaboré avec EZP, Mimi the Clown, Philip Colbert du Rodnik Band…

© Mur collectif à Paris avec : FKDL - Mimi The Clown - Suriani et David Gouny

© Mur collectif à Paris avec : Suriani - FKDL - David Gouny et Mimi The Clown

Plutôt musique ou ciné ?
Inconsciemment, David Cronenberg a eu une grand influence sur le concept fat virus

Merci streetlove”


5 Comments


Trackbacks and Pingbacks

Leave a Comment


Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>