Jeudi 13 octobre, 2011

Steph Moscato [itw]

Big-Bad-Boss-Beat-27x36cm-300dpi


This interview is only available in French, click here to read it!

To promote his artwork, Stephane Moscato #STF, French stencil artist from Marseille – south of France, uses his website: www.stf-pochoirtiste.fr and a photo gallery on FlickR.Pour les personnes qui ont suivi l’actualité du premier anniversaire de StreetLove, en juin 2011, cet artiste a été le grand gagnant de notre concours spécial “artistes street art” organisé sur FlickR.

StreetLove L’ARTISTE

C’est alors avec plaisir que nous avons interviewé Stéphane Moscato alias STF.
Originaire de Marseille, STF est artiste street art à temps plein et travaille en solo, avec peut-être quelques collaborations à venir…
Au sujet de sa signature, il cherchait quelque chose de court, sans blabla et après 2-3 changements, il s’est finalement fixé sur le diminutif phonétique de Stéph, STF donc.

© STF - Big Bad Boss Beat

© STF - Big Bad Boss Beat

Quel a été le déclic de tes débuts ?
Rnst, un pote des OCT de Dijon, une jour à l’apéro me parlait de pochoir et de la scène rock alternative. Il n’y a qu’un pas entre les deux puisqu’il sert à la fois de message politique ou pas, de marqueur urbain et est esthétiquement lié au mouvement. On s’est fait un atelier, j’ai jamais pu arrêter…

STF a déjà exposé un peu partout, des cafés culturels aux salles de concerts, en passant par les galeries. Du nord au sud mais aussi à l’étranger : à Barcelone, en Belgique, en Jordanie et à Bâle où la dernière exposition à été accrochée tout récemment (Info ici : www.stf-pochoirtiste.fr/expo-stf).

Pour promouvoir son travail, STF utilise son site Internet : www.stf-pochoirtiste.fr et une galerie photos sur FlickR.
Et bien sûr les réseaux sociaux, dont je ne ferais pas la pub ici

StreetLove L’ART

En fait je n’ai plus trop le temps de faire du mur, et je préfère maintenant travailler uniquement sur toile. Ça me permet de chercher et d’essayer des trucs que je ne pourrais pas faire sur mur… Par exemple, sur de la toile vierge je préfère faire rentrer un bout de rue avec des affiches que je récupère en ville et sur lesquelles je vais peindre ensuite.

Je bosse pas mal aussi sur les objets/déchets et le recyclage. J’habite Marseille et c’est quand même un vaste terrain de ramassage. C’est aussi un moyen de parler de la société de consommation.
En ce moment je me régale de peindre aussi sur des couvertures de livres que je ramasse ou que je trouve chez Emmaüs. Y’a moyen de travailler en interaction entre le titre et le travail de typo sur la couv’ et le visu qui vient donner un sens de lecture, voire plusieurs quand je rajoute en plus du texte. Tu vois comme le terrain de jeu/support est vaste, et qu’il y a plein de trucs à trouver.

Sinon, bien évidemment quand une session se présente, je ne la refuse pas non plus

En fait, il suffit d’ouvrir les yeux et de savoir se servir de son environnement…

© STF - Way of Life

© STF - Way of Life

D’où vient ta principale source d’inspiration ?
C’est compliqué. J’ai d’abord comme source principale ma culture. Elevé au rock engagé avec tout ce qui gravite autour. Du coup ce qui se passe actuellement me touche et se retrouve en thématique dans ma peinture.
La BD aussi est une bonne source d’inspiration, tout comme la peinture classique me fait triper

STF garde un souvenir de sa première pièce posée dans la rue, c’était à l’occasion d’un mini atelier avec Rnst, où il avait récupéré des planches de stickers en 70x50cm au moins, et ensemble il pouvaient faire de grosses pièces.
C’était tout basique pour ma part, mais ça nous avait permis de peindre tranquille avant d’aller tout sticker à la cool

En parlant de taille, STF aime travailler sur des formats XL (après ça devient plus compliqué avec le pochoir).

Une idée d’un prochain projet street art ?
Tout est à faire, je crois que tout le street est mutli tentaculaire, que bien du monde a des idées qui peuvent ouvrir des chemins inattendus, de l’art brut et brutal

STF préfère le pochoir bien évidemment mais nous confie qu’il ne faut pas se restreindre à un style et que le mélange a souvent du bon…

StreetLove LA TECHNIQUE

Son outil de prédilection est le cutter avec une lame bien affûtée !

© STF - Colonization part two

© STF - Colonization part two

Pour réaliser une œuvre, tout dépend de la taille, car certaines peuvent demander au moins deux jours de découpage, à cela se rajoute le temps pour chercher et ramasser les supports, et ensuite trouver l’idée… tout cela peut prendre jusqu’à 4-5 jours à mettre en forme.
Mais pour une petite pièce ça peux aller vite… très vite…

Une astuce à confier ?
Faut jamais lâcher le morceau, c’est l’astuce la plus simple et la plus efficace

StreetLove LE FUN

Qu’as-tu toujours avec toi ?
Le strict nécessaire, je perds tout le temps, tout !

En terme de référence artistique (street art ou non), STF nous cite côté street art : Ernest Pignon-Ernest, mais aussi Os Gemeos, Roa, C215, Logan Hicks, BLU, Banksy, la liste serait très longue.
Et coté « classique » : Lichtenstein, Duchamp et tout le mouvement DADA, Rancillac et les peintres de la Figuration Narrative.

STF est plutôt musique que ciné, avec un large éventail rock, et selon l’humeur du hardcore au rockab’.

3 choses que STF aime en général : Le soleil, l’odeur de la peinture et avoir les oreilles qui sifflent après un bon concert.
3 choses que STF déteste : Les endives, l’autorité en général mais surtout celle qui ne fait qu’exécuter sans réfléchir, le pastis !

Ah bon le Pastis ?!? Pour un marseillais… tu aimes le Ricard alors ?

StreetLove WHAT’S NEXT ?

 

 

© STF - La prophetie des grenouilles

© STF - La prophetie des grenouilles

 

 

 

Dans son agenda, STF a déjà plusieurs nouvelles expositions à venir, notamment l’Affordable Art Fair à Amsterdam, et d’ici décembre une exposition solo à l’espace culture de Marseille.

Et encore pleins d’autres choses mais faut toujours garder une part de mystère

Un message pour StreetLove.fr ?
Merci de dépenser autant d’énergie pour nous”


One Comment


Trackbacks and Pingbacks

Leave a Comment


Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>